Ne pas se laisser traiter comme une PLANTE VERTE

En réunion, ne pas se laisser traiter comme une PLANTE VERTE.
Car les femmes sont souvent malmenées ou ignorées en réunion, surtout lorsqu’elles ne sont qu’une ou deux autour de la table. Il est commun qu’on les interrompe, qu’on finisse leurs phrases à leur place ou qu’on ne regarde pas dans leur direction quand une question a été posée, comme si leur coin de la table était un angle mort.
Reconnaissez-vous cette situation ? Une femme donne une idée, personne ne réagit. Quelques instants plus tard, un homme ressort la même idée, et là, elle est entendue et bien reçue.

Quand Beth Brooke, vice-présidente de Ernst & Young en fit l’expérience, elle en a parlé ensuite au meneur de réunion. Il ne l’avait même pas remarqué. QUE FAIRE ?
1) Choisissez bien votre place. Mettez-vous si possible près du meneur de la réunion ou du président. Bref, dans un coin où vous faites partie du champ de vision fréquent. Pas au fond près de celui qui prend les notes…

2) Ne prenez pas les notes ! (vous interviendrez moins, et en plus, inconsciemment, on vous prendra pour l’assistante). S’il n’y a pas de personne dédiée, nommez-en une, et faites tourner.

3) SURTOUT : Essayez d’avoir un(e) allié(e) : à chaque fois que quelqu’un vous coupe la parole, il/elle coupe à son tour et dit « Untel, je voudrais entendre la fin de ce que disait Unetelle… ».

4) Entrainez-vous à parler fort, et à ne pas commencer vos phrases par : « pardon mais », « excusez-moi mais », ou « s’il vous plait ». Ce sont des tics de politesse qui sont pris pour de la faiblesse.
5) Assurez-vous que votre posture assise est affirmée et laisse passer la voix, ne vous tassez pas sur votre chaise.
On ne vous écoute toujours pas ? Levez-vous et parlez debout, quitte à faire un ou deux pas, puis rasseyez-vous. Allez au paper board s’il y en a un, mais sinon levez-vous. On vous regardera un peu en coin, mais on vous écoutera, et vous ne serez pas mal jugée pour autant. Si on vous demande pourquoi vous vous levez, dites « pour me faire entendre » avec un grand sourire, ça passera très bien.
Pour conclure, si c’est systématique, parlez à l’avance avec celui qui mène la réunion et mentionnez le fait que, vu la culture de l’organisation, certaines voix, dont la vôtre, ont tendance à ne pas ressortir en réunion et suggérez un tour de table systématique.