Se retrouver entre femmes au travail, c’est pas forcément compliqué…

Marre du macho au bureau ?

Ras le bol des misogynes de la cantine ?

Du sexiste de l’open-space ?

Vous avez bien raison.

Mais pas facile de faire quelque chose quand on se sent toute seule, et peu d’organisation ont mis en place des réseaux de soutien de femmes dignes de ce nom. Qu’à cela ne tienne. Voici les conseils des FiLLES du FUTUR.

CREEZ UN LADIES’ LUNCH. 

1 fois par mois,vous et des collègues femmes, vous retrouvez en réel ou par Skype/visio pour déjeuner et parler des inégalités pro dans votre organisation. Vous verrez tout de suite que certaines choses que vous pensiez être « votre problème » sont partagées, et sont finalement des problèmes culturels ou systémiques, et pas forcément personnels. Vous aurez aussi du soutien, des conseils, et qui sait, des actions. 

COMMENT – 10 règles: 

1. Identifiez min 4 et max 8 femmes

2. 1h mini à 1h30 max

3. 1 fois par mois, et on s’y tient.

4. Si possible, mixez les services et niveaux. 

5. Faites un tour de table obligatoire à chaque lunch

6. NE PARLEZ QUE DE QUESTIONS D’EGALITE

7. Respectez la parole du Lunch, motus à l’extérieur sauf si décision commune.

8. Si vous le souhaitez, amenez ou envoyez à l’avance de la lecture à vos co-luncheuses.

9. Finissez sur une prise de date pour le prochain

10. Amusez-vous !

En détails :

Identifiez min 4 et max 8 femmes

Pas trop peu,car il faut de la diversité, pas trop car il faut que chacune puisse parler. Si vous en trouvez plus, faites différents groupes de Lunch. Seulement des femmes car il s’agit là de votre vécu, les hommes « alliés » vous soutiennent, mais ne sont pas conviés. Sinon, vous allez marcher sur des œufs pour ne pas les vexer, passer du temps précieux à expliquer un vécu non partagé. Ils seront bienvenus pour passer à l’action si besoin.

1h mini à 1h30 max

Il faut avoir le temps de parler, mais être gérable dans l’agenda.

1 fois par mois, et on s’y tient.

Traiter ce lunch comme un rdv pro extérieur. Si vous annulez parce qu’il y autre chose à faire,vous ne prenez pas la question de l’égalité au sérieux. Pourquoi votre organisation en ferait-elle une priorité si vous ne la faites pas ?

Si possible, mixez les services et niveaux. 

Cela ouvrira les perspectives et permet de partager les expériences. Et sachez-le : les femmes plus haut dans la hiérarchie ont aussi besoin de soutien et d’échanges. En plus de pouvoir être des mentors, elles seront de vraies participantes.

Faites un tour de table obligatoire à chaque lunch

Que chacune puisse parler

NE PARLEZ QUE DE QUESTIONS D’EGALITE

Il va être tentant, des amitiés se liant, de parler d’autres choses. Attention, le Ladies’Lunch se transformera alors en un quelconque déjeuner qui ne fait pas avancer les sujets.

Respectez la parole du Lunch, motus à l’extérieur sauf si décision commune.

Chacune doit pouvoir s’exprimer sans avoir peur que ce qu’elle dit fuite. Pas non plus de chef qui dit « ça m’intéresse, tu me débrieferas… ». expliquez-lui ou à elle que c’est contre les règles, et pour que la parole se libère, il faut que l’on se sente en confiance.

Si vous le souhaitez, amenez ou envoyez à l’avance de la lecture à vos co-luncheuses.

Vous avez lu un article qui vous parle sur l’égalité salariale ? un podcast sur comment négocier ? n’hésitez pas à en faire profiter vos co-luncheuses sous une forme facile à partager. Vous pouvez aussi faire un groupe WhatsApp, facebook ou Slack par exemple.

Finissez sur une prise de date pour le prochain

Amusez-vous !

Parfois le sexisme fait rire jaune, mais fait rire quand même…